Alain Genot

Archéologue au musée départemental Arles antique pour lequel il a dirigé de nombreuses opérations archéologiques, et géré des commissariats d’exposition. Il est spécialisé dans la médiation de l’archéologie.

Depuis 2009, co-scénariste et conseiller historique de la série BD Arelate, éditions 1 000 Bulles (5 tomes parus).

Table ronde
Samedi 2 octobre 2021
“Jeu vidéo, roman et bande dessinée : au carrefour de l’Histoire”
L’histoire saisie par des médias originaux, tels que le jeu vidéo avec « Assassin’s Creed », le roman historique « Gaule Orient Express », et les bandes dessinées « Cléopâtre » et « Arelate ».

Aude Gros De Beler

Aude Gros de Beler est égyptologue, particulièrement spécialisée dans les problématiques tournant autour de la vie quotidienne des anciens Égyptiens. Archéologue à la Mission française des fouilles de Tanis (delta du Nil, site de la XXIe dynastie à l’époque gréco-romaine), elle travaille sur les tombes civiles thébaines. Elle est aussi chargée de cours en égyptologie à l’université de Nîmes-Vauban. Elle a écrit une dizaine d’ouvrages sur l’Égypte et collabore à de nombreux magazines.
Aude Gros de Beler est également éditrice aux éditions Actes Sud.

Table ronde
Samedi 2 octobre 2021
“Jeu vidéo, roman et bande dessinée : au carrefour de l’Histoire”
L’histoire saisie par des médias originaux, tels que le jeu vidéo avec « Assassin’s Creed », le roman historique « Gaule Orient Express », et les bandes dessinées « Cléopâtre » et « Arelate ».

 

Matthieu Poux

Spécialiste des processus de romanisation en Gaule pré-romaine et romaine (commerce et consommation du vin, pratiques religieuses, urbanisation, conquête militaire, occupation du territoire, pratiques institutionnelles), il anime plusieurs chantiers archéologiques situés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il coordonne, depuis 2001, les fouilles de l’oppidum de Corent dans le Puy-de-Dôme, et de 2008 à 2011, les fouilles de la villa de Saint-Laurent-d’Agny dans le Rhône. Depuis 2012, il dirige les fouilles sur le site des Buissières à Panossas en Isère en collaboration avec Aldo Borlenghi.

Auteur d’une centaine de publications – dont une dizaine d’ouvrages – et d’une vingtaine de rapports de fouille pour la plupart consultables en ligne.

Ses recherches font l’objet, depuis 2003, de nombreux articles dans la presse nationale et internationale.

En 2019, Il publie un premier roman intitulé Gaule-Orient-Express – Péplum spaghetti, premier d’une trilogie de romans historiques ayant pour cadre la Gaule romaine à l’époque de l’empereur Auguste.

Table ronde
Samedi 2 octobre 2021
“Jeu vidéo, roman et bande dessinée : au carrefour de l’Histoire”
L’histoire saisie par des médias originaux, tels que le jeu vidéo avec « Assassin’s Creed », le roman historique « Gaule Orient Express », et les bandes dessinées « Cléopâtre » et « Arelate ».

 

 

Pascal Bois

Pascal Bois est photographe indépendant et formateur dans le cadre de formations professionnelles au sein de l’École Nationale Supérieure de la Photographie à Arles.

Son activité photographique couvre les domaines suivants :

  • Reportages événementiels
  • Portraits institutionnels
  • Illustration pour la presse et l’édition
  • Photographies d’objets et reproductions d’œuvres en studio
  • Prises de vue 360° d’objets animés – Objets animés en rotation – animations au format QuickTime ou HTML5
  • Pilote de drone (certifié DGAC)

 

Visite guidée “Les hôtels particuliers d’Arles”
Présentation de plusieurs hôtels particuliers d’Arles lors d’une promenade dans le centre ancien.
L’évolution architecturale de ces hôtels au cours des siècles et les spécificités arlésiennes, ainsi que l’histoire des familles qui les ont habités seront présentées à cette occasion.

Visite commentée par Odile Caylux et Pascal Bois d’après l’ouvrage < Les hôtels particuliers d’Arles de la fin du XVIe siècle aux dernières années de l’ancien Régime).

Odile Caylux

Docteur en histoire.
Animatrice de l’architecture et du patrimoine des Villes d’Art et d’Histoire (retraitée).
Conservatrice déléguée des antiquités et objets d’art.

 

Visite guidée “Les hôtels particuliers d’Arles”
Présentation de plusieurs hôtels particuliers d’Arles lors d’une promenade dans le centre ancien.
L’évolution architecturale de ces hôtels au cours des siècles et les spécificités arlésiennes, ainsi que l’histoire des familles qui les ont habités seront présentées à cette occasion.

Visite commentée par Odile Caylux et Pascal Bois d’après l’ouvrage < Les hôtels particuliers d’Arles de la fin du XVIe siècle aux dernières années de l’ancien Régime).

Henri Maquet

Henri Maquet est un musicien polyvalent tous azimuts, au service d’une culture vive et bio-dynamique. Élevé aux sources musicologiques et aux répertoires populaires des pays d’Oc, il distille sa créativité par les chemins de la recherche, de l’empirisme et de la spontanéité.

Il présente son travail depuis 1994 sur les scènes avec différentes créations et formations, dont, entre autres : Ventadis, Mont-Joia, Duo Maquet Bachevalier, Pagan, Projet Caitos, Talabrène, Collectif Tapenade, Projet Caitos, Polifonic System, Bal Pop Trònic … en solo également avec ou sans boucles samples et effets.

Il a trois albums à son actif : Li tambourado de l’Amour de Th. Aubanel , Terraire Nòu, DELTA SÒNIC #1. Ainsi que deux festivals : ZinZan , Le Chant du Roseau

Henri Maquet est aussi agitateur de bals imprévus, MC de carnaval, conférencier subversif, ambianceur d’atelier vocal…

Depuis 2012, sa rencontre avec les robots l’amène sur les chemins d’une création électro-chorégraphique. La flûte roots acoompagnée au guitaron FX font alors danser Y-Zéro et ses amis non programmables dans des chorégraphies pompelup et parfois chaotiques.

Par la suite, il se spécialise dans une discussion et un apport mutuel entre musiques électroniques et musiques traditionnelles. Ses compositions qui en découlent sont à la croisée de fonctions musicales différentes mais proches dans leurs origines. Ces deux univers produisent des rencontres esthétiques et sociales, des moments de concert et de danses inattendus ; l’oreille s’ouvre à un nouveau discours, une nouvelle vivacité.

Conférence musicale
Vendredi 1 octobre 2021
L’ouvrage « Enquêtes archéologiques, l’affaire Valérius Proculus » de David Djaoui, mis en musique par Henri Maquet.
Le travail de l’archéologue comme investigation policière, à la recherche du sens d’inscriptions latines découvertes sur des amphores ou des tessons dans le Rhône. Captivant !

David Djaoui

Archéologue plongeur au Musée départemental Arles antique, David Djaoui travaille sur le matériel archéologique des fouilles du Rhône. Chercheur associé au centre Camille-]ullian (laboratoire de recherche d’Aix-Marseille université – CNRS), il s’appuie sur son expérience du musée pour simplifier son propos, sans toutefois dénaturer la complexité de la réflexion archéologique.

Son livre qui vient de paraître aux éditions Actes Sud : A partir de son expérience sous-marine en contexte fluvial, précisément dans le Rhône, l’auteur dévoile les coulisses du métier d’archéologue et les méthodes déployées pour résoudre les énigmes posées par certaines découvertes, notamment épigraphiques. Il présente entre autres plusieurs inscriptions latines et la démarche qu’il a dû adopter pour parvenir à les décrypter.

Conférence musicale
Vendredi 1 octobre 2021
L’ouvrage « Enquêtes archéologiques, l’affaire Valérius Proculus » de David Djaoui, mis en musique par Henri Maquet.
Le travail de l’archéologue comme investigation policière, à la recherche du sens d’inscriptions latines découvertes sur des amphores ou des tessons dans le Rhône. Captivant !

Roland May

Conservateur général du patrimoine, Roland May a dirigé plusieurs musées (Langres, musée d’archéologie et direction des musées de Marseille) avant de s’orienter après son passage à la Direction régionale des affaires culturelles de Rhône-Alpes, vers les politiques de conservation-restauration du patrimoine : chef du département de conservation préventive du centre de recherche et de restauration des Musées de France (2000) puis directeur du CICRP (2007).

Pau Soler Serratosa

Es profesor de Proyectos Arquitectónicos en la Escuela de Arquitectura de la Universidad de Alcalá de Henares. Anteriormente fue profesor en la Escuela Técnica Superior de Arquitectura de la Universidad Politécnica de Madrid y en la Escuela de Arquitectura y Tecnología de la Universidad Camilo José Cela de Madrid, donde también fue profesor de Patrimonio y Restauración.

Como libre profesional dedica su actividad, en equipo con otros profesionales, a:

– Edificios institucionales: Ampliación del Museo Arqueológico y Etnológico de Córdoba, ampliación del Museo del Patrimonio Municipal de Málaga, Biblioteca Pública Luis Rosales, Museo de la Estación de Chamberí y Remodelación del gimnasio del Colegio Estudio para salón de actos, estos últimos en Madrid.

– Intervenciones integrales de investigación, consolidación y puesta en valor de conjuntos arqueológicos y monumentales: Madinat al-Zahra y Palacio Tardorromano de Cercadilla, ambos en Córdoba, Alhambra de Granada, Necrópolis Púnica del Puig des Molins en Ibiza, Dólmenes de Antequera, Casona y Torre de los Agüero en Cantabria, Casa de Campo de Madrid y Fortaleza de Azagala en Alburquerque.

– Planeamiento en sitios históricos: entornos de Madinat al-Zahra en Córdoba, Dólmenes de Antequera, Alhambra de Granada, Santillana del Mar y Palacio Tardorromano de Cercadilla en Córdoba.

– Recuperación paisajística y reforma urbana: Senda Real en la Ciudad Universitaria de Madrid, Camino Real en el Valle del Nansa en Cantabria, entorno de los Dólmenes de Antequera, Paseo del Parque de Málaga y entorno de la Alcazaba y el Teatro Romano de esta ciudad.

– Museografías: Museu Puig des Molins en Ibiza, Museu Mariano Benlliure en Crevillent, exposición “Lucrecia Arana” en el Museo de La Rioja en Logroño, exposición “150 aniversario de Benlliure” en la Academia de Bellas artes de San Fernando de Madrid, exposición “Benlliure regresa a Málaga”, exposición “la Tauromaquia de Benlliure” en el Museo de BB.AA. de Valencia, exposición “La Huella y la Senda” en la Catedral de Las Palmas de Gran Canaria, exposición “Arte y Trabajo” en las Arquerías de Nuevos Ministerios en Madrid y exposición “Un camino de ida y vuelta, la trashumancia en España” en Ciudad Rodrigo.

– Escultura “Fuente de Luz“ en Arroyomolinos, Madrid.

– Viviendas unifamiliares.

 

Conférence
Vendredi 1 octobre 2021
La réhabilitation du Salon d’Abd Al-Rhaman III de la ville califale de la Medina Azahara – Espagne.

Ana Laborde Marqueze

Titulada en Prehistoria, Arqueología y Conservación-restauración de materiales arqueológicos por la Universidad Autónoma de Madrid. Master en restauración de Jardines Históricos por la Escuela Superior de Arquitectura de Madrid. Desde 1986 trabajo en el Instituto del Patrimonio Cultural de España dedicada a intervenciones en patrimonino monumental y tratamiento de la piedra. He coordinado proyectos en bienes de interés cultural como las catedrales de Burgos, Palma de Mallorca, Siguenza, Alcalá de Henares y los monasterios de San Juan de la Peña, Santa María de El Paular y Santo Domingo de Silos. Durante los diez últimos años he sido la directora técnica del Proyecto de conservación y restauración del Pórtico de la Gloria en la catedral de Santiago de Compostela. He participado en numerosas actividades formativas en diversos países. Soy miembro del Consejo de ICCROM-UNESCO y de los comités de normalización español y europeo (AENOR y CEN). He publicado artículos y coordinado diversas ediciones sobre criterios, metodología e intervenciones de restauración.

 

Conférence
Vendredi 1 octobre 2021
Intervention sur le Porche de la Gloire de la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle – Espagne : critères, méthodologies et résultats.