Sylvaine Le Yondre

Adjointe au conservateur régional des monuments historiques la DRAC PACA. Chargée de mission Villes et pays d’art et d’histoire (VPAH), des chantiers de jeunes bénévoles et correspondante patrimoine mondial.

Jean-Claude Golvin,

Spécialiste de la restitution architecturale. Directeur de recherche émérite au CNRS.

Jean-Claude Golvin, architecte, archéologue français et ancien chercheur au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique – Université de Bordeaux III Michel de Montaigne) est  le premier spécialiste au monde de la restitution par l’image des grands sites de l’Antiquité.

Il est l’auteur de plus de 1000 dessins de restitution de villes et monuments antiques et médiévaux, déposés, pour la plupart, au Musée de l’Arles Antique, le plus actif en France pour cette période de l’histoire après le Louvre.

Né sous le ciel ensoleillé de Tunisie, à Sfax en 1942, il est, dès son plus jeune âge, passionné par le dessin, l’histoire et la visite des sites antiques d’Afrique du Nord (Tunisie, Algérie).

Il participe à des missions archéologiques après l’obtention de son diplôme d’architecte (Architecte DPLG en 1969, urbaniste DIUP en 1972). A partir de 1973, il collabore à la mise en valeur de l’amphithéâtre romain d’El-Jem en Tunisie. De là viendra son intérêt pour les amphithéâtres romains, ce qui lui permet d’obtenir son doctorat d’Etat en histoire en 1985 : « L’amphithéâtre romain, essai de théorisation de sa forme et de ses fonctions ».

De 1979 à 1990, il réside en Egypte et dirige le Centre Franco-Egyptien d’Etude des Temples de Karnak à Louqsor. C’est après son retour en France en 1989 qu’il se consacre pleinement à la restitution du patrimoine ancien par le dessin à l’aquarelle. À partir de 1995, il participe régulièrement à des expositions, publie de nombreux ouvrages et contribue à plusieurs revues.

Faouzi Mahfoudh

Directeur général de l’Institut national du Patrimoine (Tunisie)

Professeur d’enseignement supérieur en histoire et archéologie médiévale, membre de l’Académie tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts (Beit al- Hikma), Directeur général de l’Institut national du Patrimoine depuis mars 2017, ex. directeur de l’institut d’histoire de la Tunisie contemporaine (2011-2017) et ancien vice-doyen de la Faculté des Lettres des Arts et des humanités de la Manouba.

A dirigé plusieurs thèses de doctorat, publié 9 livres et une centaine d’articles dans des revues scientifiques traitant de l’architecture médiévale et de la géographie historique de la Tunisie et du Maghreb.

Directeur de la revue Africa et de la revue électronique “al-sabil”, ancien directeur de la revue “rawafid“.

Jean-Paul Demoule

Professeur émérite d’archéologie à l’Université de Paris I Panthéon – Sorbonne, membre honoraire de l’Institut universitaire de France et ancien président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).

Il a mené des fouilles en France, en Grèce et en Bulgarie et s’est spécialisé dans l’étude du néolithique et de l’âge du Fer, tout comme sur l’histoire et le rôle social de l’archéologie.

Il a publié une trentaine d’ouvrages, dont parmi les plus récents : On a retrouvé l’histoire de France (2012), Naissance de la figure – L’art du paléolithique à l’âge du Fer (2007 et 2017), Mais où sont passés les Indo-Européens ? Le mythe d’origine de l’Occident (2014 et 2017), Les dix millénaires qui ont fait l’histoire – Quand on inventa l’agriculture, les chefs et la guerre (2017), Une histoire des civilisations – Comment l’archéologie bouleverse nos connaissances (2018, en collaboration), Trésors ! Les petites et grandes découvertes qui font l’archéologie (2019 & 2021), Aux origines, l’archéologie – Une science au cœur des grands débats de notre temps (2020), L’Europe archéologique (2009 et 2021, en collaboration).

François Goven

Architecte, Inspecteur général des monuments historiques (honoraire)

François Goven est inspecteur général honoraire des monuments historiques, ancien sous-directeur des monuments historiques au ministère de la culture. Architecte de formation, conservateur général du patrimoine, il est membre de plusieurs comités scientifiques de restauration du patrimoine monumental.

Auteur de différents articles et publications, notamment sur la conservation/restauration de l’architecture du XXe siècle, Il est également rédacteur en chef de la revue Monumental.

Devant l’engouement des professionnels et du grand public pour les conférences, ateliers et démonstrations tout au long des quatre éditions précédentes, le Pôle Culture & Patrimoines, créateur et organisateur de l’événement, est accompagné dès 2019 par un comité scientifique* afin de repenser l’événement dans son format Symposium.

Le comité scientifique est composé de 7 personnalités de la culture et des patrimoines. Ils insufflent une ligne directrice à l’événement et apportent leurs expertises sur la programmation des conférences.



Yves Dauge

Président d’honneur de l’Association des Biens Français du Patrimoine Mondial.

Ancien Maire de Chinon, Urbaniste de formation, Yves Dauge a mené une carrière politique associant les questions de l’aménagement du territoire, des enjeux culturels et plus spécifiquement de la sauvegarde du patrimoine et des paysages, tant en France qu’à l’étranger.
Il a notamment été Directeur de la Direction de l’Urbanisme et des Paysages et présidé la Mission Interministérielle de Coordination des Grandes Opérations d’Architecture et d’Urbanisme avant d’être Chargé de Mission auprès de François Mitterrand.
Au cours de ses différents mandats de Député (1997-2001) et Sénateur (2001-2011) tout comme dans son action d’élu territorial, il a eu à cœur de mettre en œuvre une vision dynamique, transversale et ouverte des territoires, insistant sur les nécessités de développement et d’ouverture à l’international.
Il est actuellement Conseiller Spécial auprès du Centre du Patrimoine Mondial à l’UNESCO et co-préside aujourd’hui le Partenariat Français pour la Ville et les Territoires (P.F.V.T.).

Mounir Bouchenaki

Conseiller auprès de l’UNESCO.

Mounir Bouchenaki a été élu Directeur général de l’ICCROM (Centre international d’études pour la préservation et la restauration des biens culturels) en novembre 2005 et a agi à ce titre jusqu’au 31 décembre 2011. Sa nomination à l’ICCROM faisait suite à une longue carrière à l’UNESCO, où il a été Sous-Directeur général pour la culture de fin 1999 à début 2006.

Auparavant, M. Bouchenaki avait été Directeur de la Division du patrimoine culturel et Directeur du Centre du patrimoine mondial à l’UNESCO, et dans son propre pays, Directeur des Antiquités, musées et Monuments historiques au ministère algérien de la culture et de l’information.

M. Bouchenaki est titulaire d’un doctorat en archéologie et histoire ancienne de la Faculté des Arts d’Aix-en-Provence. Il est actuellement conseiller de la Directrice générale de l’UNESCO et du Directeur général de l’ICCROM pour le patrimoine culturel. Il a contribué au lancement en 2012 du Centre UNESCO catégorie II à Bahreïn pour le patrimoine mondial de la région arabe, de même il a contribué à créer en 2010 le Centre ICCROM/Athar dans l’Emirat de Sharjah.