Programme 2021

Le SIPPA, rendez-vous incontournable de l’ensemble des acteurs des patrimoines, qu’ils soient donneurs d’ordres, restaurateurs, spécialistes des matériaux, gestionnaires de sites… Il a pour vocation de toucher l’ensemble des professionnels de TOUS les patrimoines, du bâti et mobilier, aux patrimoines naturel, culturel et immatériel.

Le programme 2021 rassemble des intervenants de premier plan autour de conférences, tables-rondes, présentations… Quatre jours rythmés d’échanges et de réflexions sur ce qui fait notre patrimoine !

Du 29 septembre au 01 octobre
Espace librairie tenu par De Natura Rerum < entrée libre

  • 18h - 21h
    +

    Soirée d'inauguration [Grand public]

    Cocktail et soirée thématique autour de la Tunisie

    *sur inscription

     

    Espace librairie
    Retrouvez durant tout le SIPPA la librairie De Natura Rerum, seule librairie spécialisée sur l’Antiquité dans la moitié sud de la France. Elle proposera un large choix d’ouvrages en lien avec le programme avec une sélection de publications autour du Patrimoine. Ne manquez pas les séances de dédicaces !

     

    Du mercredi 29 septembre au vendredi 01 octobre
    Horaires : durant les heures d’ouverture du symposium
    Entrée libre
    En partenariat avec la librairie De Natura rerum

     

  • La gestion et la valorisation du patrimoine au travers d’exemples méditerranéens
    10h - 13h
    +

    Concilier passé et présent : les exemples de gestion urbanistique et patrimoniale d’Arles et de Matera, sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO

    Thématique de la première matinée

    Animateur
    François Goven | architecte, inspecteur général honoraire des monuments historiques

     

    10h00 – 11h00
    Arles et le plan de gestion patrimoine mondial de l’UNESCO : concilier la mémoire historique, architecturale et archéologique face aux développements urbains et aux enjeux environnementaux
    Arles et son patrimoine s’inscrivent depuis l’Antiquité dans l’histoire de l’évolution urbaine, des paysages, des techniques de construction et des besoins de la société. Au fil des siècles, la ville s’est transformée, réaménagée, restructurée, modifiée, étendue jusqu’au moment où la conscience patrimoniale a fait apparaître cette volonté de protéger, préserver l’intérêt historique et architectural du passé au nom de la « Mémoire ». Le désir d’associer le patrimoine à un « bien collectif », à des valeurs matérielles ou immatérielles, au besoin de sauvegarde face aux destructions volontaires ou involontaires a fait naître des notions de préservation, des règles spécifiques et des plans de gestion à l’exemple de ceux du patrimoine mondial de l’UNESCO. En déterminant les points forts et les faiblesses, les plans de gestion, spécifiques à chaque site, constituent des enjeux pour la restauration et la valorisation du patrimoine. Ils doivent aussi désormais prendre en considération le développement territorial sous toutes ses formes ainsi que les enjeux environnementaux parfois oubliés. Entre passé et avenir, quelles propositions peuvent être mises en œuvre ? A travers l’exemple de la ville d’Arles, plusieurs pistes sont envisagées…..

     

    Sophie Aspord | adjointe au Maire d’Arles, déléguée à l’urbanisme, aménagement du territoire, foncier et Patrimoine – Ville d’Arles

     

     

    Élaboration du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de la ville d’Arles
    Permettre le développement du centre ancien tout en préservant et valorisant son patrimoine architectural, c’est l’objectif du PSMV. Les enjeux ne sont pas seulement d’ordre architectural, il s’agit aussi de conserver et de promouvoir un atout culturel et touristique majeur d’Arles, son cœur de ville, autour de monuments inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le principe essentiel est de travailler de façon transversale dans toutes les disciplines que convoque le PSMV : l’histoire, l’archéologie, l’urbanisme, le paysage et bien sûr l’architecture, mais également à différentes échelles. Comprendre les stratifications et les évolutions de l’espace urbain permet d’élaborer un document règlementaire qui laisse une part importante à l’évolution de la ville.

     

    Mireille Pellen | architecte du patrimoine, chargée d’études du PSMV d’Arles

     

     

    11h40-12h40
    L’exode et la renaissance de Matera (Italie) : après le succès les nouveaux défis : de la honte nationale à patrimoine mondial
    Les Sassi de Matera, maisons troglodytes, étaient condamnées à l’abandon. Leur inscription à l’Unesco en 1993 a permis une véritable relecture des valeurs et des significations, facteur de promotion et de rédemption culturelle et économique. Ce site patrimonial continue d’élaborer sa stratégie culturelle pour faire face à de nouveaux défis. L’esprit de l’inscription de Matera inspire d’autres initiatives de protection patrimoniale.

     

    Pietro Laureano | architecte, urbaniste, consultant de l’UNESCO, fondateur et président d’IPOGEA

    14h30 - 17h10
    +

    Les collaborations franco-tunisiennes pour la préservation et la valorisation du patrimoine

    Une conférence animée par Jean-Claude Golvin, architecte, archéologue et ancien chercheur au CNRS

     

    CoPaM – Co-développer le Patrimoine mondial en Méditerranée
    Une coopération inédite entre des territoires experts, la société civile et une volonté politique qui a pour but d’impulser un développement durable en Méditerranée fondé sur le patrimoine d’intérêt mondial. Une initiative soutenue par l’UNESCO et qui s’inscrit dans la dynamique du Dialogue des Deux Rives et dans son Forum méditerranéen : Le Sommet des Deux Rives.

     

    Zineb Chakir | chargée de la stratégie et des opérations
    Bouzid Sabeg | directeur général

     

     

    Projet Tunistoric
    Ce projet est né d’un sentiment commun de devoir, de responsabilité et d’une volonté de participer à réhabiliter et à revitaliser le patrimoine immobilier de la Médina de Tunis, au travers de l’action conjointe d’une Société et d’une Fondation.

     

    Mehdi Sethom | fondateur de Mediterranean Corporate Finance

     

     

    Dougga, ville antique du patrimoine mondial
    Avec ses monuments publics et privés, cultuels et funéraires, témoins de plus de 25 siècles d’histoire, Dougga (Thugga), à 100 km au sud-ouest de Carthage, constitue l’un des exemples les plus emblématiques de l’adaptation au modèle urbanistique romain d’une cité de fondation numide, fortement punicisée.

     

    Véronique Brouquier-Reddé | chargée de recherche au CNRS, co-directrice du programme tuniso-français sur Dougga

     

     

    Formation-recherche-valorisation : les activités du chantier-école tuniso-français en archéologie, en partenariat entre l’INP, l’Université de Sfax, l’Université de Sousse et Aix-Marseille Université (2017-2021)
    Mené en partenariat avec M. Ammar Othman et Yamen Sghaier (INP), M. Salem Mokni (Université de Sfax) et M. Sofiene Ben Moussa (Université de Sousse), ce programme a pour objectif la formation conjointe, par une équipe scientifique binationale, de stagiaires tunisiens et français à l’archéologie et à l’environnement du Maghreb ancien.

     

    Michel Bonifay | directeur de Recherche – Aix-Marseille Université/CNRS, Centre Camille Jullian
    Solenn de Larminat | ingénieure de Recherche – Aix-Marseille Université, Institut d’Archéologie Méditerranéenne ARKAIA

     

     

    Le Programme Mosaikon – des réponses aux questions de conservation du Patrimoine archéologique méditerranéen : le cas de la Tunisie

     

    Patrick Blanc | responsable de l’atelier de conservation et restauration – Musée départemental Arles antique

    17h10 - 17h30
    +

    La restauration d'un torse de guerrier carthaginois : un échange franco-tunisien en matière de restauration

    Présentation historique et technique présentant le contexte de provenance de l’œuvre et les choix de restauration. Seront abordés la problématique de dérestauration, le degré de restitution et leur aspect adapté à l’existant, l’emploi de matériaux modernes et leur mise en œuvre réversible.
    Œuvre appartenant au Musée National de Carthage et prêtée au Mucem pour l’exposition SALAMMBO, du 20 octobre 2021 au 7 février 2022.

     

    Caroline Botbol | conservatrice restauratrice – La Pierre au Carré
    Myriame Morel-Deledalle | conservatrice du patrimoine – Mucem

  • Le devenir des métiers du patrimoine
    10h - 12h
    +

    Intervenir sur la matière : exemples internationaux de restaurations de sites, entre technologies innovantes et savoir-faire traditionnels

    Animateur
    Gilles Martinet | coordinateur du SIPPA et fondateur d’Aslé Conseil

     

    Le Fonds mondial pour les monuments (World Monuments Fund, WMF) est une organisation non gouvernementale internationale et indépendante à but non lucratif, créée en 1965 à New York, pour sauver les monuments les plus précieux du monde. Sa mission est de conserver des sites culturels clés en réponse aux menaces urgentes et d’élargir la compréhension du public sur l’importance centrale du patrimoine dans nos vies.

     

    Introduction par Pablo Fernandez-Longoria | directeur pour le World Monuments Fund Espagne

     

    10h15 – 11h25
    Témoignages

     

    La restauration du patrimoine roman
    Problématique de conservation, traitement esthétique, mise en valeur de polychromies et approche technique de nettoyage et de consolidation de trois chantiers emblématiques : l’Abbatiale de Saint Gilles, le Cloître Saint-Trophime à Arles et la Cathédrale d’Angers.

     

    Agata Dmochowska-Brasseur | restauratrice – Atelier Bouvier

     

     

    Le Porche de la Gloire de la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle – Espagne
    Présentation des approches générales et spécifiques de l’intervention sur le monument, ainsi que la méthodologie de travail, concentrée sur la gestion des risques de dégradation liés au manque d’entretien de l’édifice, les variations climatiques, et le retrait des dépôts qui nuisaient à la conservation de la pierre et ses polychromies.
    Les études réalisées ont permis d’en apprendre davantage sur le monument et de mettre au point des systèmes de documentation innovants comme des protocoles d’intervention sur la pierre polychromée.


    Ana Laborde Marqueze | conservatrice – Institut du patrimoine culturel de l’Espagne

     

     

    La réhabilitation du Salon d’Abd Al-Rhaman III de la ville califale de la Medina Azahara – Espagne
    Le Salon d’Abd al-Rahman III affichait un décor fin de pierre calcaire sculptée qui recouvrait complètement les murs intérieurs et sa façade. Le pillage qui causa en partie sa destruction altéra fortement ce décor exceptionnel, dont les restes conservés ont néanmoins pu offrir de précieuses informations. Ces traces originelles du passé, conservées sur site, ont permis l’accès à une connaissance très complète de cet édifice majeur de la période, de la splendeur de l’architecture califale, et d’en montrer toute la richesse matérielle retrouvée.

     

    Pau Soler Serratosa | architecte

     

    11h25 – 12h00
    Échanges

    12h15 - 12h45
    +

    Le Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine (CICRP), une institution de référence nationale et de proximité territoriale

    Créé en 2002 à Marseille, le CICRP est une institution unique en France par son statut et ses missions. Présentation de ses missions d’assistance scientifique et de recherche, de sa place dans la politique nationale de conservation-restauration ainsi que de son implication locale dans le Grand Sud-Est.


    Roland May
    | directeur du CICRP

    14h - 17h10
    +

    Les Compagnons du Devoir - Comment s’opèrent les transmissions des savoir-faire dans un contexte de transitions sociétales ?

    Animateur : Bruno Combernoux | responsable de l‘Institut des Métiers de la Pierre


    Introduction
    par Bruno Combernoux | responsable de l’Institut des Métiers de la Pierre

     

    14h05 – 14h45
    Conférence introductive
    Nicolas Adell-Gombert | ethnologue, spécialiste du compagnonnage. Maître de conférences en anthropologie à l’université de Toulouse – Jean Jaurès

     

    14h45 – 15h40
    Table-Ronde : l’évolution et le devenir des Métiers
    Noellie DUPERRET | compagnon itinérante charpentière, membre de l’équipe projet «  Étude et reproduction des charpentes de Notre-Dame de Paris » en collaboration avec l’école de Chaillot
    Christophe OMNÈS | compagnon ébéniste gérant de l’Atelier OMNES
    Kilian GAC | compagnon tailleur de pierre et gérant de la SCOP La Pierre au Carré
    Nicolas ADELL-GOMBERT| ethnologue, spécialiste du compagnonnage

     

    15h55 – 17h00
    Conférence participative : devenir des Métiers et travaux prospectifs

    Philippe Dresto | directeur de la prospective et du marketing stratégique pour les Compagnons du Devoir
    Fabien Le Quellec | compagnon tailleur de pierre et coordinateur plateforme du Métier et programme Excellence.

     

    17h00 – 17h10
    Conclusion par Bruno Combernoux et Nicolas Adell-Gombert

    17h10 - 17h30
    +

    Mot de fin du SIPPA

    Conclusion des 2 journées professionnelles

    18h30 - 19h30
    +

    Conférence musicale "Enquêtes archéologiques" [Grand public]

    L’ouvrage « Enquêtes archéologiques, l’affaire Valérius Proculus » de David Djaoui, mis en musique par Henri Maquet

    Le travail de l’archéologue comme investigation policière, à la recherche du sens d’inscriptions latines découvertes sur des amphores ou des tessons dans le Rhône. Captivant !

     

    David Djaoui | archéologue – Musée départemental Arles antique
    Henri Maquet | musicien poly-instrumentiste

  • 10h - 11h30
    +

    Visite professionnelle "Museon Arlaten"

    Créé à la fin du 19e siècle par le poète Frédéric Mistral, ce musée d’ethnologie raconte la vie en Provence du 18e siècle jusqu’à nos jours. Il prend place au sein d’un splendide écrin revisité pour le 21e siècle avec de nouvelles muséographies et scénographies qui magnifient les collections. Hier “fabrique à mémoires”, le Museon Arlaten de 1909 est devenu un “musée de société pour le 21e siècle…

     

    Une visite réservée aux professionnels du SIPPA – La réservation d’un badge 1 jour ou 2 jours donne accès aux 3 visites professionnelles (Museon Arlaten, Musée départemental Arles antique et visite guidée “les hôtels particuliers”)

     

    Autre date : visite professionnelle “Museon Arlaten” < dimanche 03 octobre de 13h à 14h30

    13h - 14h30
    +

    Visite professionnelle "Musée départemental Arles antique"

    Par sa collection permanente et ses grandes expositions, le musée départemental Arles Antique est devenu un lieu incontournable pour tous les passionnés d’archéologie, d’art et de patrimoine.

    Construit près des vestiges du cirque romain, au bord du Rhône, le musée offre à ses visiteurs une large vision de l’archéologie d’Arles et ses environs, du Néolithique à l’Antiquité tardive. Si le buste identifié à Jules César ou le chaland gallo-romain Arles-Rhône 3 sont emblématiques des collections, celles-ci sont riches de près de 1700 objets exposés parmi lesquels sarcophages, mosaïques, amphores ou statues monumentales côtoient des objets de la vie quotidienne ou ayant trait à la navigation.

    La visite de ce lieu incontournable s’impose pour mieux comprendre l’évolution de la ville romaine.

     

    Une visite réservée aux professionnels du SIPPA – La réservation d’un badge 1 jour ou 2 jours donne accès aux 3 visites professionnelles (Museon Arlaten, Musée départemental Arles antique et visite guidée “les hôtels particuliers”)

     

    Autre date : visite professionnelle “Musée départemental Arles Antique” < dimanche 03 octobre de 10h à 11h30

    15h - 16h30
    +

    Visite guidée "Les hôtels particuliers d’Arles"

    Présentation de plusieurs hôtels particuliers d’Arles lors d’une promenade dans le centre ancien.
    L’évolution architecturale de ces hôtels au cours des siècles et les spécificités arlésiennes, ainsi que l’histoire des familles qui les ont habités seront présentées à cette occasion.

     

    Visite commentée par Odile Caylux et Pascal Bois d’après l’ouvrage < Les hôtels particuliers d’Arles de la fin du XVIe siècle aux dernières années de l’ancien Régime).

     

    Une visite réservée aux professionnels du SIPPA – La réservation d’un badge 1 jour ou 2 jours donne accès aux 3 visites professionnelles (Museon Arlaten, Musée départemental Arles antique et visite guidée “les hôtels particuliers”)

    16h30 - 18h
    +

    Table ronde "Jeu vidéo, roman et bande dessinée : au carrefour de l’Histoire" [Grand public]

    L’histoire saisie par des médias originaux, tels que le jeu vidéo avec « Assassin’s Creed », le roman historique « Gaule Orient Express », et les bandes dessinées « Cléopâtre » et « Arelate ».

     

    Jean Claude Golvin | architecte, archéologue et ancien chercheur au CNRS
    Matthieu Poux | archéologue et romancier
    Aude Gros de Beler | égyptologue et éditrice aux éditions Actes Sud
    Alain Genot | Co-scénariste, conseiller historique, archéologue au musée départemental de l’Arles antique

     

    En partenariat avec la Librairie De Natura Rerum

     

    Lieu : Librairie De Natura Rerum – 50 rue du refuge, 13200 Arles
    Tarif : entrée libre dans la limite des places disponibles (pass sanitaire non obligatoire)

  • 10h - 11h30
    +

    Visite professionnelle "Musée départemental Arles antique"

    Par sa collection permanente et ses grandes expositions, le musée départemental Arles Antique est devenu un lieu incontournable pour tous les passionnés d’archéologie, d’art et de patrimoine.

     

    Construit près des vestiges du cirque romain, au bord du Rhône, le musée offre à ses visiteurs une large vision de l’archéologie d’Arles et ses environs, du Néolithique à l’Antiquité tardive. Si le buste identifié à Jules César ou le chaland gallo-romain Arles-Rhône 3 sont emblématiques des collections, celles-ci sont riches de près de 1700 objets exposés parmi lesquels sarcophages, mosaïques, amphores ou statues monumentales côtoient des objets de la vie quotidienne ou ayant trait à la navigation.

    La visite de ce lieu incontournable s’impose pour mieux comprendre l’évolution de la ville romaine.

     

    Une visite réservée aux professionnels du SIPPA – La réservation d’un badge 1 jour ou 2 jours donne accès aux 3 visites professionnelles (Museon Arlaten, Musée départemental Arles antique et visite guidée “les hôtels particuliers”)

     

    Autre date : visite professionnelle “Musée départemental Arles Antique” < samedi 02 octobre de 13h à 14h30

    13h - 14h30
    +

    Visite professionnelle "Museon Arlaten"

    Créé à la fin du 19e siècle par le poète Frédéric Mistral, ce musée d’ethnologie raconte la vie en Provence du 18e siècle jusqu’à nos jours. Il prend place au sein d’un splendide écrin revisité pour le 21e siècle avec de nouvelles muséographies et scénographies qui magnifient les collections. Hier “fabrique à mémoires”, le Museon Arlaten de 1909 est devenu un “musée de société pour le 21e siècle…

     

    Une visite réservée aux professionnels du SIPPA – La réservation d’un badge 1 jour ou 2 jours donne accès aux 3 visites professionnelles (Museon Arlaten, Musée départemental Arles antique et visite guidée “les hôtels particuliers”)

    Autre date : visite professionnelle “Museon Arlaten” < samedi 02 octobre de 10h à 11h30