Li Decouparello de Velout

Li Decouparello de Velout

Les sabreuses de velours

Le sabrage est un des procédés de l’ennoblissement du textile qui donne à une étoffe  son aspect final.
Le sabrage, aussi appelé velours au sabre, permet de créer des motifs veloutés en relief. 
Au milieu du XIXè siècle, il est pratiqué par un soyeux stéphanois Charles Rebour.

Le tissage de l’étoffe terminé, (un satin de soie tissé « double chaîne »), le motif est plat et plutôt mat. Afin de lui donner l’aspect velours, il reste une dernière étape, le sabrage, qui consiste à découper fil à fil, rang après rang les boucles du tissage. Cette opération est réalisée à la main à l’aide d’un sabre (rasoir très effilé et tranchant).  Le geste doit être sûr, précis, irréprochable et régulier car tout dérapage serait fatal à la pièce de tissu. Puis, les fils après un brossage à chaud se redressent  et donnent l’épaisseur et le soyeux du velours.  

En 2010, un groupe d’arlésiennes passionnées a été formé par Madame Yvette FAURE, Meilleur Ouvrier de France, à la technique de velours au sabre.

Le comité des Fêtes d’Arles est l’organisateur des premiers stages.

L’association «Li Decouparello de Velout » d’Arles a été créée en Février 2011 par les 12 premières stagiaires, pour pérenniser, transmettre et sauvegarder le savoir-faire de la découpe du velours au sabre des motifs du ruban d’Arlésienne : pièce maîtresse du costume d’Arles.

Ce travail manuel qui exige l’excellence dans la précision et la minutie du geste, fait de la pratique du sabrage un Métier d’Art.

Il fallait trouver un aiguiseur pour nos sabres, Jean-Pierre MARTIN coutelier arlésien, a eu l’aval de madame Faure pour sa maîtrise de l’affûtage des sabres.

En Novembre 2014, à l’heure de la retraite, Yvette Faure valide 7 « découparello » les estimant prêtes (après 5 ans de pratique et l’examen de leur travail) à transmettre son savoir-faire au sein de l’association.

Cette même année, le tisserand Alain Vivier Merle (Meilleur Ouvrier de France) très impliqué dans la réalisation de notre projet passe la main à Nicolas Compigne, jeune tisserand à Rozier-en-Donzy, quatrième génération de tisserand-passementier.

Aujourd’hui, le relais se perpétue et 10 stages de découvertes ont eu lieu, chacun d’eux étant suivi d’un stage de perfectionnement.

Ainsi, 61 personnes ont déjà été initiées à la découpe du velours au sabre et 3 “decouparello”, issues de l’association “Li Decouparello de Velout”, ont créé leur auto-entreprise.

Des ateliers nous permettant de nous évaluer ont lieu au cours de l’année, et notre savoir-faire s’expose lors de démonstrations publiques”.

Vendredi 20 septembre 2019
17 h30 > 18 h 30
Conférence grand public et démontration
« L’art du tissage du ruban d’Arlésienne »
Du tisserand aux sabreuses, l’excellence d’un savoir-faire »
Avec Nicolas Compigne, Le Tisserand et Li Decouparello de Velout.